hffCE2a22bhhB

Conseils boursiers - C'est Savoir.fr

Conseils boursiers

> > Conseils boursiers ; écrit le: 16 novembre 2011 par admin

Biographie

En 1982, il devient journaliste pendant ses études à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (diplômé 1984). Au cours de ces études (1980-1984), il milite au CELF, à proximité syndicat étudiant de Giscard et a été élu représentant des étudiants à l’IEP.

Reporter au (Journal des Finances, puis à investir), en vertu de l’économie de la Croix, il crée les entrées dans les Stratégies pour l’économie, Communication CB Nouvelles, etc. et publie des livres en Pierre Belfond sur les régimes fiscaux.

Il a quitté en 1986 la fin Investir et fonde sa compagnie en Février 1987: lancement de la Bourse de lettre confidentielle. En Octobre 1987, avant la chute boursière à la fin Octobre, il crée-Business Exchange, un hebdomadaire spécial.

En 1989, il fonde Les 89 quotidiens et mensuels du public en général, vous et votre argent. En Octobre 1989, il fonde le quotidien, The Age des Finances, mais le retrait des bailleurs de fonds l’obligea à cesser de publier et de déposer le bilan NCM Communication.The Tribunal de Commerce de biens vendus à l’éditeur Pierre Belfond, mais, par décret, est de retour la lettre par laquelle la Bourse de Mars 1991, il relance son entreprise.

En mai 1991, il a lancé une semaine seize pages vendu en kiosques, marchés boursiers, puis l’hebdomadaire Capital de Février 1993 et ​​les nouvelles du service audiotel économique et conseils boursiers. En Septembre 1994, il crée Le Nouveau Quotidien de Paris, Sarl ayant acheté Le Quotidien de Paris (Philippe Tesson en liquidation depuis Juillet 1994) avec le soutien du Front national. Le journal continue à être diffusé en kiosque en Novembre 1996 et transformé depuis quelques mois dans la lettre de politique quotidienne, près les thèses de l’extrême droite. Le titre est vendu dans le début des années 2000.

En Février 1997, une décision du Tribunal de Commerce de Paris Nicolas Miguet interdit de gérer une entreprise pendant cinq ans, condamnation confirmée en 1999 par la Cour d’appel. Propriétaire de son groupe, il a nommé son ancien banquier, Nicolas Martin du Nord en tant que PDG.

En 1999, il a lancé un journal appelé The Weekly: Minute pour récupérer les nouveaux lecteurs de l’hebdomadaire Minute d’interdire la publication après la liquidation de la société d’édition. Echec dans l’acquisition du fichier d’abonnés de Minute Commercial Cour, il doit appeler son journal L’Hebdo et se concentre principalement sur les données du marché. L’Hebdo, l’hebdomadaire est devenu Bourseplus en avril 1999, nie toutes les sociétés de publicité.

Le 7 avril 2004, détenant plus de vingt mille pouvoirs pour 400 millions d’actions, soit 20% du capital d’Eurotunnel, c’est la direction dans la minorité. Charles Mackay, président, a été remplacé par Jacques Maillot, ancien PDG de Nouvelles Frontières et Richard Shirrefs, directeur général, Jean-Louis Raymond. Au cours de l’opération Eurotunnel, Nicolas Miguet reçoit le soutien de centaines de parlementaires, dont deux présidents de groupe, les groupes communistes et UDF.

L’engagement politique

En 1977, il rejoint le giscardiens jeunes et leur responsabilité dans l’Eure. Il dirige en 1978 la campagne UDF membres, Monfrais Pierre, qui a été réélu. Il a été élu conseiller municipal de Verneuil-sur-Avre en 1989 et 1995.

Il a été créé en 1999 le Rassemblement des contribuables français qui financent leurs campagnes en faisant appel à la générosité de ses lecteurs. Nicolas Miguet a présenté sous le titre «Moins d’impôts maintenant!’, Une liste pour les élections européennes en 1999 qui a reçu 1,77% des voix. Il a essayé de courir pour l’élection présidentielle de 2002 mais n’a pas obtenu les 500 références tout en prétendant être atteint et dénonce la manipulation du Conseil constitutionnel.Il présente 2002 candidats aux législatives à travers la France avec des affiches montrant les FCR ‘Moins d’impôts, gérer efficacement, de l’emploi pour tous» (MIGUET acronyme).

Il dit candidat à l’élection présidentielle de 2007 Juin 16, 2006 est désireux de «contributeur d’idées et de talents’ pour ‘toute future majorité de droite.’ Son but est de «sauver la France de l’effondrement financier de l’énarchie et la corruption généralisée avant qu’il ne soit trop tard, il est urgent … Il faut renoncer à Mars 162 007, en reconnaissant qu’ils n’avaient pas les renvois nécessaires. Il a dit qu’il avait 476 promesses, mais de nombreux maires étaient rentrés après son inculpation pour détournement de parrainages. Il a ensuite appelé à voter Bayrou.

En 2007, il a annoncé plus de 400 candidats pour les législatives FCR. Avec le cas de ‘faux guides officiels’, il ne sera à New York dans la première circonscription de l’Allier (Dr. Hugues Auvray obtenir 0,45%).

Controverses et problèmes juridiques

Ses partisans disent que ce serait une victime de la ‘conspiration politique et des médias’ (ajustements fiscaux, les formalités administratives, …) en raison de ses critiques et les positions sur la politique fiscale et le monde bancaire.

Ses détracteurs dénoncent son côté poujadiste, racketteur et une tendance à gouroutisme, ils font valoir que son rendement des actions (voir ci-dessus) serait largement surestimée.

Après avoir utilisé son communiqué de presse pour conseiller l’achat de titres de son groupe MTN communications en difficulté, il a été condamné et emprisonné même qui était rare au début de 1990 pour un crime financier.

En 1994, l’éditeur Robert Lafont, PDG de lancer, d’engager la procédure pour leur implication dans le Nouveau Quotidien de Paris.

En 1999, Sergei Beketch, ancien directeur de l’hebdomadaire ‘Minute’, poursuit l’utilisation abusive de la base d’abonnés à des fins commerciales.

En 1999, il a été condamné à huit mois de prison avec sursis pour «banqueroute, fraude et contrefaçon’ après un mois de détention. Interdiction de gérer une entreprise pendant cinq ans pour évasion fiscale et les dettes de faillite, il a nommé son chef de la direction ancien banquier de son entreprise.

Le 13 mai 2002, le Tribunal de Grande Instance de Paris a condamné pour diffamation envers la maison de courtage direct Exchange avec lequel il était en affaires, présenté comme proche de la faillite, à la suite du non-renouvellement du contrat de première instance a confirmé Septembre 12, 2003 par le tribunal d’Evreux

En 2002, il a essayé de se tenir à l’élection présidentielle mais n’a pas respecté les 500 parrainages. Il dit qu’il avait 508 signatures contre les promesses de 253 par les autorités, et n’ayant pas l’invalidation de sa candidature comme une ‘manipulation’ du Conseil constitutionnel et l’échec à la dernière minute de quelques centaines de maires.

En 2002, le Conseil de Paris, sous la direction des Verts, exige qu’il cesse de mettre des affiches sur les murs du FRC. Il affirme alors une victime de la fureur et l’intolérance des Verts élus et des socialistes, il appelle régulièrement de «socialo-communiste», «trostko-vert» et «ayatollahs verts».

Le 29 avril 2003, le tribunal correctionnel de Paris l’a condamné à 7.500 euros de dommages pour diffamation de Jacques Cheminade, candidat rival à la présidence en 2002. Le tribunal a souligné la ‘mauvaise foi caractérisée par Nicolas Miguet affirmer, sans démonstration dans son journal que M. Cheminade anime classé comme un mouvement sectaire (…) et interrogé à plusieurs reprises par les tribunaux,«il»Un dossier très complet pénale en tant que profession de la foi. ‘Cet enregistrement a été présenté au tribunal par J. Blank Cheminade.

En Novembre 2003, une enquête judiciaire contre lui suite à une
plainte contre X avec constitution de partie civile de l’ancienne direction d’Eurotunnel. Il concerne les délits présumés de ‘diffusion de fausses nouvelles» et «prix manipulation’ des fins de spéculation sur les conseils d’achats donnés à ses clients quand il a vendu ses actions dans le même temps.

Le 6 Juillet 2005, le Tribunal de Grande Instance de Paris a ordonné de payer les 6.000 euros de dommages à la chef de la direction de groupe de luxe LVMH Bernard Arnault de la diffamation et les insultes sur son service de conseil par téléphone stock.

En 2005, l’Autorité des marchés financiers (AMF) apporte à son encontre une procédure de sanction, le soupçonnant de déclarations inexactes et trompeuses sur le nombre de titres détenus en vue de convoquer une assemblée générale extraordinaire du Groupe Eurotunnel.

Le 18 Janvier 2007, la Cour d’appel de Rouen a condamné en tant que dirigeant de la société Miguet ‘Nicolas, une peine de six mois avec sursis, une probation de trois ans et une amende de 15.000 euros pour avoir soustrait en 1999 € 151,165 à l’État par application illégale du taux de TVA réduit (5,5% et 2,1%) au lieu du taux normal (20,6%). Jugement publiée dans le quotidien Normandy Paris-Normandie daté du 19 Janvier 2007.

Sur Février 26 octobre 2007, le Conseil constitutionnel met en garde les politiciens contre le «faux documents officiels’ Envoyé par Nicolas Miguet dans plusieurs départements, y compris les renvois préconisant l’envoi à l’adresse du huitième arrondissement de Paris, ‘FR République française – Opération parrainage 63 bd de Courcelles 75008 Paris’ qui est l’adresse du RCF. Un candidat à la présidentielle, Gérard Schivardi, annonce des poursuites pour diffamation, ‘Guide officiel’ contenant de fausses informations sur sa carrière politique.

Sur Mars 6, 2007, la lutte contre le crime de la brigade pour les personnes sur les ordres du procureur, M. Miguet en garde à vue et inculpé pour ‘tentative de détournement ou de l’acte de titre donné à une personne dépositaire de l’autorité publique» et «fabrication, la vente, distribution des imprimés officiels de nature à causer des malentendus dans l’esprit du public. ‘

13 janvier 2011, Nicolas Miguet: KE condamné à amende de 500 par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Elle a condamné Nicolas Miguet à 500.000 euros d’amende après un gain en capital sur les titres de très grande Aries.The AMF accusé d’avoir acheté 60,000 parts à environ 1 euro, au mois de Mars à début avril 2009.Pour avoir alors conseillé d’acheter la part de la société à ses lecteurs et d’avoir vendu ces titres à environ 5 Euros entre 8 et 17 avril.

Reprise de la cotation

Nicolas Miguet conseille boursiers depuis 1986, veut défendre les petits actionnaires et dénonce ‘les banksters et de l’État employeur .. foule.’ Il est le fondateur, actionnaire majoritaire de chef de la direction, (75%), éditeur, chroniqueur et rédacteur en chef de l’entreprise de médias cotée sur le marché libre ‘Nicolas Miguet et Associés (2009 ventes: 2,8 millions d’euros) spécialisée dans le conseil boursier individus à travers les médias , le journal ‘L’Hebdo Bourse Plus (35 pages, 9100 ventes hebdomadaires), la lettre’ La Bourse ‘(1100 abonnés), où il gère un portefeuille fictif de 1987, un service IVR deux fois par jour (500 écoutes simultanément), où il commentaires sur la séance de bourse et un site Web commercial.

Ses conseils et des avis de sa vision de l’fondamentaux de l’entreprise, contrairement aux méthodes classiques (analyse technique, étude chartiste, ratios PER …). Ils sont généralement tranchés souvent aller à l’encontre du consensus des analystes et des publications financières.Sa stratégie d’investissement consiste à conseiller les valeurs le plus souvent réduits, en détresse ou de ‘récupération’ de capitaliser sur un rebond du marché, ou même une prise de contrôle. Ainsi, il recommande que de 2000 à investir dans des titres tels que Eurotunnel, Eurodisney, Infogrames ou DMC.

Peu connu dans les milieux financiers, Nicolas Miguet est très actif sur les forums et les opérations sur actions Web où les résultats sont l’objet d’échanges et d’innombrables buzz.

Crise à la Bourse de Paris

Le CAC 40 a perdu 0,89% à nouveau en 3928 points dans un marché déprimé, le vendredi par les nouvelles en provenance du Japon secoué par un autre tremblement de terre de nouvelles magnitude.The le vendredi a également été marquée par le sommet européen des chefs d’Etat ce soir avec l’ordre du jour la situation en Libye et la crise de la dette souveraine qui ont fait surface … (Plus Finance, édité par lerevenu.com) Suite

← Article précédent: Conseil placement financier Article suivant: Cotation bourse


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site